Où voir des bonsaï au Japon

Alors que c'est à Kyoto que vous verrez les jardins les plus impressionnants et autres sites du patrimoine japonais, la région du Kanto (l’agglomération de Tokyo) est le berceau de la plupart des plus célèbres pépinières bonsaï. Les principaux sites de Bonsaï au Japon incluent les villages d’Omiya et de Takamatsu (Kinashi), et la visite de certains jardins des plus grands maître bonsaï au Japon.

Par Laurent Bonsai
Où voir des bonsaï au Japon

Exposition Kofuku Bonsai-ten

L'un des plus grands événements consacrés aux bonsai se tient tous les ans début février, organisé par la Nippon Bonsai Association. C'est certainement le plus attendu et c'est là que vous pourrez admirer de véritables trésors nationaux. Cette exposition est la plus ancienne du Japon, sa première édition date de 1934. Elle est organisée par la Nippon Bonsaï Association, une organisation visant la promotion du bonsaï à travers le pays mais aussi à l'étranger.

C'est avant tout une exposition de professionnels, c'est-à-dire que chaque arbre est présenté par un professionnel du bonsaï (même si l'arbre appartient à un client). Une sévère sélection est faite quelques mois avant, qui s'accompagne aussi d'une période de stress intense car le bonsaï doit être au mieux de sa forme durant l'exposition. Chaque détail compte, chaque bonsaï est soigneusement préparé pour le jour J, en espérant recevoir un prix.

Un marge de l'exposition, un grand espace de vente rassemble de nombreux pépiniéristes, potiers, revendeurs de matériel. Si vous cherchez quelque chose en particulier, vous le trouverez forcément !

La Kokufu Ten se déroule au Musée des Beaux-Arts de la ville de Tokyo. 7 mn à pied de la gare de Ueno (ligne JR Yamanote).

Musée et village du bonsaï à Omiya

A moins d'une heure de Tokyo, un peu à l'écart du grand centre urbain, se trouve le quartier d'Omiya qui est mondialement connu par les amateurs de bonsaï. Prenez la ligne JR Keihin Tohoku (la ligne bleue qui longe la ligne Yamanote de Shinagawa à Tabata), et descebdez à Omiya Koen qui se trouve à deux stations de Omiya. Il faut compter une bonne heure pour y aller en express de shibuya.

Vous y trouverez un musée (ouvert en 2010) qui ravira ceux qui ne connaissent pas le monde du bonsaï. Un parcourt initiatique vous expliquera les diverses terminologies, les styles. De nombreux bonsaï sont exposés dans des tokonoma (une alcôve typique d'un intérieur japonais traditionnel, réservés à la disposition d'une composition végétale), ils sont changés au fil des saisons. Car oui, un bonsaï de qualité est généralement travaillé pour être présenté à une saison particulière, quand il sera le plus évocateur. C'est encore plus vrai avec caduques.

Les amateurs avertis préfèreront eux flâner parmi les très nombreuses pépinières. C'est un must pour les amateurs. Les entrées sont gratuites et les bonsaïs magnifiques. Les propriétaires ne parlent souvent que japonais mais sont très ouverts surtout si vous êtes intéressé par acheter quelque chose. Parfois les photos sont interdites mais demandez toujours, on vous autorisera peut-être à en pendre uniquement dans la partie vente. En effet, les pépiniéristes entretiennent aussi des bonsaï célèbres pour leurs clients, et ne veulent pas qu'ils soient photographiés.Vous verrez aussi que les prix sont beaucoup plus bas qu'en France. Par contre, sachez qu'il est interdit de ramener un bonsaï dans vos bagages. Si vous vous faites contrôler à la douane, toutes les plantes que vous tenterez de ramener seront brûlées.

Musée du bonsai du jardin Shunka-en

Shunka-en est à la fois un jardin de bonsaïs et musée créé le maître de Bonsaï Kunio Kobayashi. Nul besoin de le présenter le Maître Kunio Kobayashi, il a été récompensé à trois reprises par le Prix du Premier Ministre (le prix le plus prestigieux). Au japon et partout dans le monde cet Homme est connut et reconnu. Son jardin est assez particulier et n’a pas d’égal au japon, tant par sa taille très importante que par les constructions traditionnelles japonaises qui le composent.

A l’intérieur sont installés plusieurs tokonomas, une salle pour la cérémonie du thé et une impressionnante collection de livre et de pots anciens chinois peut être admirée. A l'entrée du jardin, ne manquez pas le superbe pin de 1000 ans en face de la maison, le chef-d’oeuvre de la collection de M. Kobayashi.

Le musée shunka-en se trouve à environ 7 mn de taxi de la gare de Koiwa (ligne JR Sobu, 20mn de la gare de Tokyo) ou de la station Mizue (ligne de métro Toei Shinjuku). Renseignements : http://www.kunio-kobayashi.com/english/.

Le jardin de Masahiko Kimura

Voici un des jardins les plus impressionnants qu'un visiteur puisse découvrir au Japon, à Omiya, près de Tokyo : celui de Masahiko Kimura. Le travail de de monsieur figure parmi les plus célèbres et les plus importantes oeuvres contemporaines au Japon. Il a changé radicalement la façon de voir et travailler un bonsaï, en inventant un style qui lui est propre, et qui a été source d'inspiration pour beaucoup de bonsaika. Sa façon innovante et radicale de créer un bonsaï a tout d’abord été considérée comme une rupture avec trop brutale avec les traditions. Mais il a très rapidement obtenu reconnaissance et respect.

Masahiko Kimura s’est spécialisé dans les genévriers Shimpaku, et la majorité de ses arbres les plus célèbres et les plus primés appartiennent à cette espèce. Vous trouverez également beaucoup de pins dans son jardin, mais très peu d’arbres à feuilles caduques. Son jardin ressemble à un musée, et tous ceux qui s’intéressent aux Bonsaï japonais reconnaîtront au moins la moitié de sa collection pour l’avoir déjà vue dans des magazines et sur des sites internet.

Malheureusement le jardin n’est pas ouvert au public, les visites se font uniquement par invitation.

Le village Bonsaï de Kinashi, Takamatsu

Si votre voyage prévoit un passage sur l'île de Shikoku, prenez un moment pour visiter ce village de bonsaïs situé dans le quartier de Kinashi, à Takamatsu. La plupart des jardins sont accessibles depuis la gare de Kinashi. 80% des bonsaïs de pins du Japon y sont en effet produits, ce qui signifie qu'en plus des vieux arbres, on peut également voir et visiter les pépinières de bonsaïs, un paysage tout à fait unique !

Vous verrez peu d'arbres à feuilles caduques mais il y a plus d'une centaine de pépinières accessibles au public, elles ne manqueront pas de vous. Notez également que chaque année de nombreux marchés sont organisés et un festival du bonsaï se déroule à la fin du mois d'octobre.

Fujikawa Kouka-en, près d'Osaka

Enfin, il est difficile de terminer dans parler du jardin de Maître Fujikawa. Située dans le Kansai, dans la banlieue d'Osaka, cette pépinière a ouvert en 1950 et c'est aujourd'hui la plus importante de la région. Le maître des lieux transmet son savoir-faire aux étudiants et apprentis du monde entier. Le jardin, qui est rempli de chefs d’oeuvres bonsaï, et plusieurs ont été exposé à la Kokufu-Ten.

La pépinière est facilement accessible depuis le centre-ville d’Okasa. A la gare de Hankyu Umeda (à côté de la gare d’Osaka JR) prenez la ligne Hankyu Takarazuka jusqu’à la gare d’Ishibashi (environ 20 minutes). De là vous pouvez vous rendre au jardin à pied (encore 20 minutes) ou en taxi (10 minutes).

Réservez votre voyage au Japon