Les jardins japonais

A quoi reconnait-on un jardin japonais ? Pourquoi apportent-ils autant de sérénité à qui vient les visiter ? Mais surtout, quels sont les jardins japonais à admirer lors d'un séjour au Japon ? Il est temps de tout découvrir à leur sujet.

Par Laurent Voyage
Les jardins japonais

L'art ancestral du jardin japonais

Observer quelques instants un jardin japonais suffit pour se rendre compte à quel point c'est apaisant. Mais d'où vient cet art unique au monde ? A l'origine, le concept même provient de peintures représentant une nature paisible et harmonieuse, symbole de paradis. C'est au coeur de la philosophie bouddhiste que prend réellement corps cet art japonais désormais célèbre et reconnu.

Il faut bien comprendre qu'un jardin japonais n'a absolument rien d'un jardin d'agrément. C'est tout à fait autre chose: un espace de contemplation. Chaque jardin étant conçu comme un véritable tableau. Il s'agit de dégager dans un espace souvent restreint un profond sentiment de quiétude.

On y retrouve souvent de jolies lanternes disposées avec soin près d'une allée ou d'un petit plan d'eau. Une fois les lignes principales dessinées, les courbes définies, il est temps de laisser place aux fleurs qui sont généralement des azalées ou des rhododendrons, des magnolias ou des iris, des glycines ou des conifères tels que les pins.

D'où vient cette sérénité ?

Un jardin zen ou jardin japonais est long à mettre en place, il met en scène des éléments naturels : sol, vallons, eau, fleurs mais aussi arbustes et bambous. C'est de cet ensemble aux formes douces et épurées que va naître la quiétude ressentie par l'observateur curieux.

Ce calme absolu dans chaque forme et chaque association de couleurs et de matières invite à la contemplation autant qu'à la méditation. Voilà ce qui fait de ces jardins des endroits uniques au monde. On ne vient pas juste s'y détendre, il y a bel et bien tout un travail, une pensée, un art derrière chaque pierre, chaque choix de fleur, chaque geste effectué.

Les jardins japonais qu'il faut absolument visiter

Tous les jardins du Japon valent généralement le détour mais certains sont bien plus réputés de par leurs codes esthétiques spécifiques. A commencer par le Kenroku-en, que l'on nomme plus communément le jardin des six attributs. Il se trouve à Ishikawa, dans la préfecture.

Créé en 1620, il accueille en son sein pas moins de 183 espèces végétales et 8750 arbres. Son souci d'esthétisme est tourné vers six attributs principaux, à savoir la sérénité, la subtilité, la paix, l'espace, la vénérabilité et la vue.

A Okayama, et ce depuis 1700, on peut admirer le Koraku-en ou, comme son nom l'indique jardin de la réjouissance intérieure. Un nom directement inspiré d'un texte chinois mentionnant les devoirs d'un souverain.

Le kairaku-en de Mito est le plus moderne de ces jardins mais il n'en est pas moins exceptionnel. Conçu en 1841, il offre un spectacle fleuri inoubliable lors des mois de février et mars. Date à laquelle ses centaines de pruniers sont en fleur.

Réservez votre voyage au Japon